Méthode de Libération des Cuirasses (MLC©)


 

LA MLC ©?

 

La Méthode de Libération des Cuirasses est un processus de conscience corporelle par le mouvement. 

 

Les cuirasses se sont formées parfois, avant la naissance, au fur et à mesure que se construit notre personnalité, chaque fois que nous avons dit non à l’amour, non à la vie, oui aux résistances, oui à la négation de nous-même. Cette méthode nous invite à enlever les armures qui se sont formées, à oser la spontanéité du geste, de l’expression, retrouver le mouvement de la Vie.

 

 

LES SEANCES

 

Une classe se compose de 3 ou 4 mouvements et d’un partage libre.

 

Dans une séance, vous utilisez divers outils (différents à chaque séance), des balles de tennis, un bâton recouvert de mousse, des grosses balles melon, des petits rondins remplis de graines de sarasin, des baguettes etc … Vous vivrez des mouvements doux, lents et profonds qui vont masser les différentes couches musculaires. Les outils vont pénétrer et ouvrir les cuirasses dans lesquelles est enfermée l’énergie de Vie et permettre la libération de nos mémoires, émotions enfuies.

 

POUR QUI ? 

 

Les mouvements proposés sont simples et amènent graduellement la personne à une rencontre intime avec son corps, à une prise de conscience de sa véritable identité. La MLC, par la pratique de mouvements, aide le corps à se délier, à retrouver sa position naturelle.

Pour toute personne qui est à la recherche d’un mieux-être, physique, émotionnel et/ou psychique.

 

POURQUOI ?

  • Pour s’offrir un temps de détente physique et psychologique.
  • Pour prendre une distance avec un stress dans notre quotidien qui nous submerge.
  • Pour entrer en relation intime avec soi à travers son corps. 
  • Pour se libérer des tensions et des conditionnements conscients et inconscients qui limitent notre potentiel de vie.
  • Pour aller vers les profondeurs de l’être, dans la relation corps – esprit.

 

LES BIENFAITS DE LA MÉTHODE MLC©

Physiques

  • Meilleure conscience de son corps, sensation de réhabiter son corps
  • Amélioration de la vitalité
  • Souplesse
  • Tonus musculaire
  • Détente
  • Amélioration du schéma corporel
  • Meilleur alignement du corps dans ses axes verticaux et horizontaux
  • Sommeil plus profond

 

Emotionnels

  • Libération des enfermements émotionnels.
  • Meilleure connaissance de son monde émotionnel en relation avec ses tensions physiques.
  • Augmentation des émotions dites positives (joie, spontanéité) 

 

Psychiques

  • Amélioration de l’image de soi et de son corps
  • Sensation de confiance en soi
  • Augmentation de l’énergie psychique, goût de vivre, élan, réalisation des objectifs.
  • Respiration plus fluide
  • Augmentation de l’estime de soi.
  • Meilleure gestion du stress

 

Une session MLC© se compose de 8 ou 10 séances d’une heure précédée d’une séance d’essai.

Coût : 160 euros la session de 8 séances collectives / 60 euros la séance (séance individuelle)

 

 

 


Extrait du livre « Au cœur de notre corps »

 

par Marie-Lise Labonté :

 

« Nous avons, dans la profondeur de notre corps, un cœur, un centre, un lieu où repose notre essence, notre être. Le cœur de notre corps n’est pas notre cœur physique, il est le noyau. Le cœur de notre corps n’est pas une métaphore, il existe vraiment, anatomiquement, musculairement et physiologiquement. (…) Dans le cœur de notre corps reposent la sérénité, l’harmonie, le bonheur, tout comme la profondeur et la légèreté de l’être. Entrer dans le cœur de notre corps c’est vivre le pèlerinage intérieur de la surface à la profondeur, du paraître à l’être, de l’ego à l’âme, du « moi » au « soi ». Pour faire ce voyage vers la profondeur, il suffit de se dégager de ses différentes cuirasses. Ces cuirasses se sont formées pendant la vie intra-utérine ou dès la naissance et au fur et à mesure que se construit notre personnalité, dans notre relation aux autres et à nous-mêmes. Elles se sont formées au fur et à mesure que nous avons dit « non » à la vie, « non » à l’amour, que nous avons dit « oui » à la peur, « oui » à la résistance et « oui » à la négation de nous-mêmes. …»