Interview de Michèle Cédric - livre de la survie à la Vie de France Angélique GULDIX

 

 

Souffrances physiques, souffrances psychiques, le corps ne ment pas, l’inconscient non plus (via l’analyse des rêves),  il est le lieu où s'exprime la Vie. Je me suis laissée guider par lui, mois après mois à rencontrer la douleur enfermée dans mes muscles, mes cellules, à rencontrer mes croyances, mes programmations que j'ai choisies de transformer. Je vivais à côté de mon corps pour ne pas sentir tout ce qui se passait (cuirasse de protection, de la mal aimée), la première étape a été de revenir dans mon corps (m'incarner). Pour rendre conscient ce qui était inconscient et ne pas continuer à répéter l'histoire transgénérationelle (destruction), la psychanalyse symbolique via le travail des rêves et des constellations archétypales m'a accompagnée à me construire et passer de la survie à la Vie.    France Angélique  (de la survie à la Vie)

 

 

"J'ai tenté de grandir dans un environnement familial dysfonctionnel avec une mère alcoolique, psychiquement malade. J'ai écrit, j'ai tenté, car extérieurement je fonctionnais toutefois intérieurement, je n'étais qu'insécurité, angoisses, peurs, contraction, survie."    Vers 14-15 ans, j'ai vécu une solitude intense, une souffrance sans nom, à l'époque, je n'avais aucune aide, aucun outil pour comprendre ce qui se passait, je pensais que c'était "normal", pas d'adultes conscients autour de moi des dégâts que peuvent occasionner sur de jeunes enfants un parent malade sous dépendance d'alcool.
A 21 ans, j'ai commencé une longue quête, sans relâche.  D'abord avec les groupes Narranon (programme basé sur les AA en 12 étapes, 12 traditions) qui accueillent les membres de familles dont un parent/conjoint, enfant se trouve sous dépendance.
J'ai cheminé 15 années, en travaillant sur moi-même avec des thérapeutes en assistant à divers ateliers.  Je connaissais mon histoire par coeur, et je souffrais toujours autant, le fait de consulter des thérapeutes m'aidait surperficiellement toutefois sans me libérer profondément de mes souffrances. Ma vie quotidienne était toujours aussi difficile. La rencontre avec mon corps et mon inconscient m'ont libérée de beaucoup de souffrances, ont transformé ma vie, mon système familial dysfonctionnel et m'ont fait rencontrer l'énergie de Vie, puissante et créatrice.

 

 Je rends hommage ici à mes grands-parents maternels, Louis et Renée, tailleurs de vêtements pour Dames, à mes grands-parents paternels, Rachel et Alphonse tailleur de pierres précieuses.  Je me vois petite, à 5 ans être à la hauteur de son établi ne me lassant pas de regarder la meule qui tourne, alors qu’il tient au bout de ses doigts un crayon en bois dont le bout mastiqué loge dans son écrin une pierre précieuse, qu’il taille au rythme de la meule qui tourne. 


Je vois la pierre brute qui se transforme en un bijoux précieux, unique, étincellant. Je suis très fière de mes racines, alors que mon parcours a été chaotique. N’oublies pas Qui tu Es me disait une voix intérieure dans le pic le plus aigu de mes crises de transformation.  Les vêtements dans les rêves selon Jung représentent la Persona (personnalité), et la pierre précieuse est le joyau de son Etre, le Soi qui est toujours là pour nous accompagner même dans les phases les plus aigües de nos contractions.


Je me sens bien en lien avec ma lignée de grands parents créateurs, accompagnant des personnes à transformer leur persona et à retrouver le Joyau étincellant de leur Etre.